P R I S O N S 

la vérité... en 2014

  2014 : LES PRISONS FRANCAISES RISQUENT D'EXPLOSER A CAUSE DE LA SURPOPULATION : 67 738 détenus en décembre 2013, pour 57447 places, du jamais vu ! L'ENTASSEMENT INCITE AU SUICIDE ET VIOLE LE CODE DE PROCEDURE PENALE (articles 716 et 719 - D.83 à D.85 et D.95). Le traitement des personnes détenues devient totalement inhumain, dégradant, et rejoint les conditions de l'esclavage, pourtant aboli par la France en 1848.

FRANCE : la superficie de vie d'un détenu : entre 2.4 et 4 m²  (selon une étude de la Commission Pénale de la Conférence des Bâtonniers de France)

 Taux moyen de surpopulation dans les maisons d’arrêt françaises : 140 %Au total, environ deux tiers (63 %) des établissements pénitentiaires sont en surpopulation, et 7 % d’entre eux atteignent une densité de 200 %, soit deux détenus pour une seule place. La densité globale de fin 2011 est de 114% en France, pour une moyenne de 102% en Europe. (1.12.2012)

Les 59 rubriques du sommaire du site sont en bas de page...  PATIENTEZ PENDANT LE COURT CHARGEMENT....  bonne visite !

  Fréquentation moyenne du site "Prisons" : plus de 1500 pages consultées par jour...  


Ce site traite de la justice et des prisons françaises... 

This site deals with the justice and the French prisons...  

Il y a tant à dire... mais surtout : tant à faire !

There's so much to say but especially : so much to do !

"Ouvre ta bouche pour les muets  "Open your mouth for the dumb man"

"Je dédie ce site aux centaines de milliers de personnes ayant été un jour aux prises avec la justice humaine - et quelquefois sous son contrôle exclusif et possessif durant des années à cause de sa lenteur - et qui ont souffert de ne pas être réellement comprises, écoutées et aidées - qu'elles soient coupables ou innocentes, victimes ou non - :  détenu(e)s, familles et amis de détenu(e)s, victimes ayant mis leur espoir dans la justice mais déçues, personnes sous contrôle de justice en milieu ouvert, personnes ayant subi une garde à vue et traumatisées, personnes mises en examen et en attente éternelle d'être jugées, prévenus présumés innocents mais qui attendent des mois et parfois des années dans l'horreur des maisons d'arrêt en violation du Code de Procédure Pénale, personnes jugées mais brisées, déprimées et suicidaires, personnes désespérées d'être confondues avec leurs actes, personnes ayant tout perdu : conjoint, enfants, famille, amis, maison, finances, vie professionnelle, identité, réputation, espérance, paix intérieure... envie de vivre.

Reprenez courage ! il est anormal et inhumain que l'on vous casse (au nom de la loi) à ce point. Mais surtout : gardez espoir...

Je dédie aussi ce site aux familles de tous ceux et celles qui se sont suicidés en prison, soit une personne tous les trois jours en France. Le drame de ces familles n'est pas suffisamment  pris en compte ; elles sont souvent écartées, sans connaître l'exacte vérité sur la mort terrible de leur proche.

Puissent certains professionnels des mondes judiciaire et pénitentiaire devenir... non plus de froides machines à broyer, mais de réels interlocuteurs qui savent écouter et se remettre en question, sans utiliser parfois la loi ou le règlement comme instrument de pouvoir et d'écrasement sur les autres. Puissent ces professionnels devenir des personnes plus abordables (et non plus "intouchables"), plus sensibles et ouvertes à la détresse, plus transparentes, humaines et justes ; qu'elles puissent sanctionner et relever dans le respect de l'être humain et de sa dignité. C'est cela la vraie justice. La loi est faite pour la dignité de l'homme, et non l'homme pour l'unique dignité de la loi. Puisse le système punitif français montrer l'exemple et devenir enfin globalement porteur de vie, de reconstruction et d'espoir, pour tous ceux et celles qui le subissent car ils ont commis une faute... Puisse la France être davantage porteuse de liberté, d'égalité, de fraternité, y compris et surtout à l'intérieur de ses prisons."

"France, dis-moi quelles sont tes prisons, et je te dirai qui tu es".

Ph. Auzenet - Responsable du site "PRISONS" - 2014

  ECRIRE AU RESPONSABLE DU SITE  

Étudiants, Lycéens : avant de nous écrire, consultez d'abord les nombreuses rubriques de notre site, qui répondent souvent aux questions que vous nous posez... Si votre mail reste sans réponse, cela signifie que la réponse à vos questions est sur le site. Merci  de votre compréhension !

 

  Nous lançons... l'ALERTE  N° 1    Au 1er décembre 2013, il y avait plus de  67 738 détenus (dont 25% de prévenus - 3.7% de femmes - 1.1% de mineurs) dans les prisons françaises, pour 57447 places ; la surpopulation carcérale atteint des niveaux alarmants, surtout dans les maisons d'arrêt (3-4 personnes vivent sur 9 m²). Certains de ces établissements affichent une densité supérieure à 200 % (200 détenus pour 100 places). La "marmite" risque d'exploser à tout moment. Ne remplissez plus les prisons elles débordent !  (Site Prisons 31.01.2014)  

  Nous lançons... l'ALERTE N° 2    Le nombre de suicides en détention, en France,  a atteint 110 personnes en 2011.  Chaque jour, 3 tentatives de suicide dans les prisons françaises (donc 90 tentatives par mois), et 3 débuts de grève de la faim. Un suicide effectif tous les trois jours.   (Site Prisons 31.12.2013)

  Nous lançons... l'ALERTE N° 3    La décision de construire de nouvelles prisons ne solutionnera absolument pas le problème des prisons françaises. Ce problème est non pas d'abord une question de manque de  locaux, mais une question d'état d'esprit des mondes judiciaire et pénitentiaire qu'il faut d'abord transformer et réformer en urgence.   Il faut "sanctionner et relever efficacement", et non plus "punir et anéantir", comme les résultats actuels le manifestent hélas au grand jour. Arrêtons la casse ! Il faut aussi utiliser en plus grand nombre les peines de substitution, éviter au maximum les détentions provisoires, doubler ou tripler le nombre des travailleurs sociaux affectés dans les prisons. (Philippe Auzenet - Site Prisons - 31.12.2013)

Q U A N D...  ? Quand Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice - dans un but consultatif  louable - prendra t-il la décision d'entamer un dialogue réel et durable avec des anciens détenus volontaires pour un colloque avec lui et avec la Chancellerie, sur la réforme des prisons, et celle de la justice ? Les détenus peuvent aider à la réflexion sur les moyens à mettre en oeuvre pour la non-récidive. Ils savent de quoi ils parlent car ils l'ont vécu ! La réflexion doit aussi partir de la base :   le taux d'échec et de récidive se situe à environ 75% pour les courtes et moyennes peines. Monsieur le Garde des Sceaux, consultez les volontaires parmi eux, ayez un dialogue avec eux, ils vous respecteront ! (Site Prisons -  1.07.02 - proposition restée jusqu'en 2014 sans réponse)

ETATS GENERAUX DES PRISONS : lisez le résultat des 15 000 questionnaires adressés aux personnes détenues 

   "Celui qui ne crie pas la vérité quand il connaît la vérité se fait complice des menteurs et des lâches"

Ce site est basé à   L Y O N  (F)

 

   INFOS ET STATISTIQUES   

   PRATIQUE  

   LES FAMILLES DE PERSONNES DETENUES   

   LES PERSONNES DETENUES   

PREMIERE JOURNEE EN PRISON

La SURPOPULATION dans les prisons place les personnes détenues dans les conditions psychologiques de l'esclavage, pourtant aboli par la France : clic

Les conséquences graves de la SURPOPULATION PENALE

L'encellulement INDIVIDUEL

Le SENS ACTUEL DE LA PEINE : un détenu peut-il changer, dans les conditions actuelles d'une incarcération ? 

ENQUÊTE sur l'histoire familiale d'un échantillon de détenus

Le BRACELET ELECTRONIQUE

Les détenus ÂGES

Les règles d'hygiène à l'intérieur des prisons 

Les SANCTIONS DISCIPLINAIRES dans la prison : garanties insuffisantes

LES FEMMES en prison     

Les femmes détenues avec leur BEBE  

La REINSERTION des personnes détenues   

L'excellent rapport de J.L. Warsmann sur  les PEINES ALTERNATIVES à la détention, les courtes peines de prison et la préparation des détenus à la sortie de prison

Les MINEURS incarcérés 

TOUT SUR LA DELINQUANCE DES MINEURS  

><>    La page de l'AUMONERIE des prisons : vous pouvez aussi y demander la prière quotidienne pour une personne détenue     <><  

As-tu déjà marché dans les chaussures de ton prochain?

   LIBRE EXPRESSION   

   LA PAROLE AUX VICTIMES  

   D I V E R S  

Bientôt, d'autres rubriques, d'autres nouveautés...

  E C R I R E  A  "PRISONS"

 


Dans ce site nous ne mettons pas d'abord en cause des personnes, mais un système géré par des personnes, qui cependant ont un pouvoir d'application et de réforme du système : à ce titre, nous nous permettons de les interpeller pour qu'elles sortent de l'immobilisme et suscitent un changement.

La prison a la prétention de resocialiser des personnes en leur imposant la pire des vies sociales que l'on puisse imaginer. La prison a la prétention d'amender, de changer les personnes en leur imposant dans la pratique de devenir pires. La prison a la prétention de réinsérer les personnes en les coupant violemment de tout ce qui pourrait les aider à le faire (vie de famille, emploi stable, vie sociale normale). La prison a la prétention de lutter pour la dignité humaine en cassant toute dignité, toute confiance en soi, toute espérance, la personnalité et la réputation des personnes incarcérées. La prison a la prétention de former en déformant, de stabiliser en déstabilisant, de rendre meilleur en rendant pire, de protéger la société en formant des récidivistes qu'elle fait devenir des fauves. Voilà la réalité que pourrait confirmer toute personne (et sa famille proche) qui l'a subie, et qui ne sera malheureusement jamais écoutée car elle est en bas de la pyramide. Grave ! D'autres intérêts opaques sont probablement en jeu !     Philippe Auzenet


Qui est le responsable de ce site ? : Philippe Auzenet, six enfants, ancien visiteur puis Aumônier Protestant en Maison d'arrêt. Il écrit un livre de 330 pages ("Quand la justice nous casse" - Éditions du Jubilé - Le Sarment : extrait du livre sur ce site) et s'exprime sur différents médias (radios internationales, nationales et locales, chaînes TV ). Il ouvre le site "Prisons" sur l'Internet le 7 février 2001. Auteur de dix livres, Conférencier, pasteur avec un ministère itinérant reconnu, il milite pour des prisons et une justice plus humaines, qui non seulement sanctionnent mais "rendent meilleur" ceux qui y transitent (90 000 personnes incarcérées par an en France, dont une bonne partie récidivent). Il écrit sur le sens de la peine. 

Il témoigne parfois dans les écoles, associations, sur la vie en prison, et intervient dans des colloques, tables rondes, plateaux TV.

La prison : la plus grande école du vice, du crime et de la récidive.... tandis que l'article D 189 du Code de Procédure Pénale prévoit que l'emprisonnement a pour but de "favoriser l'amendement" et de "préparer le reclassement social"... en assurant "le respect de la dignité à la personne humaine"... ce qui est si peu appliqué dans nos prisons françaises !  Ph. A.

 

Témoignage : lire un extrait du livre "Quand la justice nous casse" (écrit par le responsable du Site "PRISONS")


Ce site n'a aucune appartenance politique.

A bientôt A presto ! See you soon ! Bis bald ! Hasta luego ! Tot ziens ! Até logo ! snarligt gensyn ! återseende !
Slán ! Ghia sas ! Näkemiin ! Yn iach ! Bis geschwënn ! Kenavo ! Viszontlátásra ! Do widzenia ! Na shledanou !
Do videnia ! Nasvídenje ! La revedere ! Sveiks ! Iki pasimatymo ! Nägemiseni ! Laster arte !